manipulation

La manipulation de la guerre des clics

FERMES A CLIC et PETITS RETRAITES AVIDES D’ARGENT : 
A Genève comme partout ailleurs, certaines personnes augmentent notablement leurs retraites en travaillant indirectement pour des puissances étrangères, notamment en manipulant le web par des clics importants sur des sites à fort potentiels pour diriger la pensée et faire croire aux autres « tarés » qu’ils sont nombreux.

Bien sûr, il ne s’agit pas ici de vraies fermes à clics, mais le résultat est le même.
Nous sommes en guerre depuis une dizaine d’années : celle de la communication et de la tromperie massive des esprits.
Vous avez dit éthique ? honnêteté ? appât du gain plutôt…

135 commentaires par jour de 200 signes chacun

Au sein de son « usine de trolls » règne un mot d’ordre : la productivité. Les témoignages d’anciennes recrues évoquent des journées de douze heures entrecoupées d’une heure de pause. Une fois devant son clavier, l’employé clique sur une icône lui indiquant le thème de la journée. Autrement dit, le sujet sur lequel doivent se répandre les fausses nouvelles. Il a ensuite pour consigne de poster au moins 135 commentaires par jour de 200 signes chacun. Et pas moyen de tricher. Tant que la longueur n’est pas atteinte, le texte demeure en rouge. Des surveillants se tiennent derrière les écrans et veillent au respect de la norme.

https://bit.ly/2uLjW3h

Retour haut de page
error: Alert: Le contenu est protégé !!